Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 09:35

Généralement, je profite des vacances d'été et des longues et chaudes soirées pour lire des classiques de la littérature. Quand je dis classique, c'est à prendre au sens large puisque ça va d'Homère à Pérec.

ARTPIXIEe.jpg[ Via ArtPixie]

L'été dernier, j'avais pris la noble décision de me jeter à corps perdu dans Voyage au bout de la nuit de Monsieur Céline. Mais voilà, je sortais de Bel-Ami et la différence, que dis-je? Le gouffre entre les styles m'a empêché d'apprécier et de continuer l’œuvre de Louis-Ferdinand. J'ai jeté l'éponge au bout de 20 pages. Cette année, après avoir lu avec joie le très agréable O Verlaine de Teulé, j'ai enfin pris mon courage à deux mains pour me saisir à nouveau de ce Voyage qui n'en fini pas. Et là ce fut le miracle des mots, la jouissance intellectuelle et la fébrilité émotionnelle dans toute leur splendeur. La moitié j'ai lu et mince alors, qu'est ce que c'est bon! Qu'est ce que c'est fort, et prenant. Une claque vous dis-je!

J'en conclus donc que, pour lire du Céline, il faut être prêt dans sa tête et dans son corps. Il faut être tout disposé à s'en prendre plein la gueule, et l’accepter sans broncher pour le bien de son esprit.tumblr_distractedx.jpg

[Via Distractedx] 

Pour quand j'aurai achevé Céline (mais vous le savez, je suis lente en lecture) j'ai un paquet monstrueusement conséquent de livres qui attend. Et je n'ai qu'une hâte, m'en baffrer!

 

"Il faut se résigner à se connaitre chaque jour un peu mieux, du moment où le courage vous manque d'en finir avec vos propres pleurnicheries un fois pour toute." L.F.Céline

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mwalilith - dans Brouillons de culture
commenter cet article

commentaires

Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher