Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 19:51

Non d'un chamois, les vacances ça se mérite!

Je dis ça parce que mine de rien, c’était galère d'arriver jusqu’ici, à Warth en Autriche. Souviens toi, l'année dernière aussi je suis venue skier en Autriche, sauf que c'était à Schruns. Warth, j'étais déjà venue y'a 2 ans. Sauf que la dernière fois, on en avait bien moins chié pour y arriver. Faut dire que mardi, il neigeait non stop depuis la veille alors du coup, quand il a fallu monter dans la montagne à 20h, après 2h d'embouteillage à la frontière, c'était pas easy.

2011-12-20-14.23.08.jpg

[on the road]

Depuis notre arrivée, il n'a pas cessé de neiger à gros flocons, ce qui ne nous a pas empêché de skier le grand frère et moi. On c'est d'ailleurs retrouver comme les deux gosses du bon vieux temps, à rire comme desbaleines hydrocéphales à chaque gamelle ; il fallait voir le grand frère foncer tout debout dans un mur de neige et en ressortir avec la barbe toute blanche!

L'inconvénient, c'est que skier dans cette purée de pois ça reste très handicapant : on voit rien, les pistes sont pleines de poudreuses et on a des glaçons qui entrent dans le cou. De fait, c'est aussi extrêmement plus fatigant et après 2H30 de crapahutage dans la poudreuse, on est obligé de rentrer.

2011-12-21-12.43.19.jpg

[En haut des pistes - 2000 mètres]

D'ailleurs, je me suis éclaté le genou ce matin, en voulant éviter une tribu de marmots qui occupait toute la piste. Dans toute ma bienveillance, j'ai ralenti, j'ai tout fait pour ne pas leur foncer dedans et j'ai tombé. Ça a fait clac dans mon genou droit. Après ça me tirait un peu. Et là, ça me fait vraiment mal.

Pourvu que ça s’atténue, parce que ça me ferait chier de pas pouvoir skier les jours prochains. Je veux tomber encore moi!!!

Pour me soulager, Zekt and Glüwein.  

Repost 0
Published by Lilith - dans Remuage de corps
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 19:02

Voilà, les vacances sont finies et Schruns est loin derrière moi. C'est triste oui, et je crois que je vais avoir beaucoup de mal à m'en remettre. Mais je manque à tout mes devoirs en oubliant de vous faire partager quelques-unes des expériences enneigées de ces derniers jours.

J'ai connu la fierté mercredi car je ne suis pas tombée une seule fois ! Même sur les pistes rouges. Et sur les noires. Ainsi que sur les rouges-noires, les bleues-rouges et noires-vertes. Mais c'était uniquement du au fait que, la veille, j'avais eu droit à deux chutes. Dont une qui m'a bousillé le genou. La preuve.

P3030009.JPG

Même pas mal.

Donc si on récapépète, j'ai tourné à 4h de ski par jour en moyenne. Comme ça, ça parait peu (et c'est vrai que c’est pas terrible), sauf qu'il me faut préciser que de un, je ski toute seule et c'est moins drôle, et de deux, le territoire skiable de Schruns est limité. En plus, je vous ferai remarquer que l'endurance n'a jamais été mon fort. Et que je finissais par avoir froid, malgré le Glüwein. Et les FILF. Ouai, faut qu'on en cause de ceux là. Sur les pistes, ils abondent, ils sont partout mais soit ils ne parlent que le schrunsien, soit ils sont là avec femme(s) et enfant(s). Donc pas cool. D'autant que ce n'est pas en tenue de bidendum des neiges que je suis le plus en état de dragouiller moi. Quant aux hommes de l'hôtel, j'avais le choix entre des puceaux pleins de boutons et des papis bedonnants (tout nus dans le spa, oui).

Le prochaine fois (si vous êtes sage) je vous parlerai de mon projet d’adoption.

Repost 0
Published by Lilith - dans Remuage de corps
commenter cet article
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 18:01

Pour tout vous dire, ça fait deux semaines que je ne suis pas allée à mon cours de danse. C'est mal je sais, mais c'est pas de ma faute. C'est à cause de mon emploie du temps chaotique de ces derniers temps qui ne correspondait en rien aux horaires proposés par le centre de danse.  Avec un peu d'effort, j'aurai certes pu m’y rendre vendredi dernier, mais foutu pour foutu, j'ai décidé dans toute ma non-motivation que ce mois de novembre sera celui du « no-danse » (c'est comme le « no-phone » mais en différent).

Pour compenser, j'ai quand même jeté un œil* à toutes les activités proposées par le centre, et Ô joie! ils y proposent des cours de yoga, à des heures qui me sont toutes adaptées.

Le yoga j'en ai jamais fait, mais ma maman si, et elle n'a jamais eu assez de mots pour me dire à quel point c'était TROP BIEN et que je devrais m'y mettre. Souvent j'ai été tenté, surtout que je suis assez branchée spiritualité et toussa, mais c'est la première fois que l'opportunité m'étais vraiment donnée.

44312180_p.png

Au petit matin (bon d'accord il était 9h30), j'ai donc mis mes leggings en laine pour me rendre d'un pas nonchalant à ce cours...

Mazette, que c’était chouette! Et pour une première fois, j'ai trouvé que je ne m'en suis pas trop mal sortie. Je me suis même découverte une souplesse que je croyais perdue depuis les 12 ans et demi. Et le monsieur prof était tellement plein de zen-attitude que je l'ai aimé d'emblée. Surtuot quand il m'a dit "Mais vous êtes souple!" (no comment)

Une question se pose donc désormais : vais-je vouer ces prochains mois à la danse qui m'éclate ( mais qui demande BEAUCOUP d'entrainement pour une maitrise partielle) ou au yoga qui s'avère particulièrement bien adapté à ma physionomie?

Un choix cornélien que je ne pourrai résoudre que dans la posture du chat-obèse

PB160003.jpg

*J'ai fini par le récupérer.

Repost 0
Published by Lilith - dans Remuage de corps
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 11:00

 

Ça y est c'est fait! J'ai repris la danse. Ni classique, ni jazz comme durant ma tendre enfance, mais orientale, comme prévu. Rigolez pas, j’ai toujours rêvé de savoir faire la danse du ventre, surtout depuis mon voyage en Égypte quand j'avais 15 ans. Et bien sachez que ce n'est pas aussi évident que ça en a l'air! Car si j'ai le rythme dans la peau et si mes années sur étalons d'équitation m'ont assoupli le bassin de manière fulgurante, il y a toute une technique extrêmement délicate à acquérir. Bouger son boule oui, mais avec élégance s'il vous plait! et la femme fourbue que je suis a un peu du mal à retrouver la grâce qu'elle n'a jamais eu.

tumblr--tryphena.jpg

[via Tryphenia]

Par conséquent, je suis claquée, épuisée comme une huitre perlière. Vraiment, ça faisait un bail que je ne m'étais pas autant agiter dans mon corps... Mais malgré ça, et malgré le budget que représente ces cours, je m'y tiens ; non seulement pour le plaisir, le bien que ça me fait au corps et à la tête, mais aussi parce que j'en ai besoin. Voyez vous, j'ai eut de nombreux soucies de dos (dont une scoliose et une cyphose), des torticolis à n'en plus pouvoir m'étirer fébrilement et donc, des migraines. Car tout cela est lié (si si si)! Quand mes muscles tirent sur mes pauvres vertèbres atrophiées, qui s'est qui en pâtis? Ma tête évidemment!

2752047.jpg

 

Avec la danse, je vais enfin pouvoir me muscler le dos, réapprendre à me tenir droite et à détendre mes épaules (trop) souvent contrites. Enfin, autre conséquence positive : le musclage du bidou! Oh, combien de fois vous ai-je parler de mon bidou tout mou? Assez je crois. Bref, cette danse fait travailler les abdos comme des matadors en rûte, et j'espère bien rendre mon ventre moins bloblotant.

cours-de-danse-orientale-a-bondy-93.12623698-70492299.jpg

Je suis joie donc, fourbue, flapie, mais joie et je n'ai plus qu'à faire le tour des friperies afin de me trouver une longue jupe légère et un joli foulard!

 

En revanche, je reviens vers vous pour un conseil... Connaissez vous des artistes qui font de la jolie musique orientale sur laquelle je pourrais m'exercer?

Repost 0
Published by Lilith - dans Remuage de corps
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 18:09

 

Malgré les quinze années de pratique équestre que j'ai derrière moi (ça me rajeunit pas), jamais ô grand jamais je n'avais vécut ça.

Bien sur, l'équitation, ça m'a toujours plu pour la multitube de sensations que ça procure dans le corps et dans la tête, mais des sensations dans ce genre, je n'en avais jamais eut auparavant. Enfin si... peut être une ou deux fois, mais pas comme ça. Pas aussi fort. Pas aussi jouissif. Jouissif au sens premier du terme.mon-petit-poney-film


Par contre, je n'arrive pas à déterminer si ça vient du rythme de la jument, du rembourrage de la selle ou de mon jean, mais Lilith a frôlé l'orgasme. A moins que ça soit simplement dû au fait que je n'ai pas sexé depuis plus de deux semaines, tout simplement. Quoi qu'il en soit, c'était plutôt gênant de ressentir un telles émotions dans ma culotte ( de cheval!) (d'accord c'est nul, je sors) alors qu'un nombre incalculable de gens, tous ages confondus, m'observait et admirait ma monture...

 

j'étais toute rouge, et c'était pas à cause du soleil.

 

 

Repost 0
Published by mwalilith - dans Remuage de corps
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 08:00



Que c'est bon de faire un plouf! (non pas un caca) (un vrai plouf dans la piscine) (c'est pas parce que j'ai un humour scato que je vous parlerais explicitement de la vie des mes intestins) (non mais on a pas idée, hein!)(qui a dit que j'abusais des parenthèses?)

Bref, je suis allée à la piscine dans laquelle j'ai barboté comme une otarie schizophrène... Faut dire que ça faisait longtemps que je n'avais pas nager pour de vrai. (parce que je compte pas les ploufage dans la piscine de l'hôtel, l'été dernier). J'admets que ça a été un petit peu beaucoup dur au début ; je soufflais comme un phoque et mes bras me faisaient maleu après un seul aller-retour de brasse.

martine_apprend_a_nager_1975.jpg
Mais noyez-la!

Mais peu à peu, je m'y suis faite, j'ai trouvé mon rythme et je m'y suis tenue. ¾ d'heure de nage, ¾ d'heure durant lesquels j'ai sentie mes p'tits muscles travailler (je savais même pas que j'en avais encore, des muscles). Motivée j'étais! Et même si l'eau était un peu fraichouille au début, je m'y suis habituée rapidement, fendant l'eau comme un fière galion (euh, je m'emballe là!). Oui, je suis satisfaite, très satisfaite, malgré le peu d'amabilité dont a fait preuve la madame du guichet d'entrée ; pour la faire brève, outre l'absence latente de sourire, de bonjour et autres politesses, elle a refusé de me faire le tarif réduit car sur ma carte d'identité, il n'est pas écrit que je vis à Paris... (Oui mais bon, ma carte d'identité elle a un peu 6 ans quoi...) Donc j'ai payé plein pot... Mais c'est un détail sans grande importance face à la satisfaction que j'ai tiré de ces 45 mn de nage. D'ailleurs, si je suis sortie de l'eau c'est uniquement parce que je commençais à avoir froid.

L'avantage de la piscine, c'est que je peu bouger mon gras tout en contemplant certaines plastique masculines qui valent vraiment le détour... Et ce n'est pas un moindre mal(e)!

daniel_craig.jpg

Et 24h après, aucune trace de réaction sur ma peau douceuh, miracle! En revanche, les courbatures je les ressent bien là, et j'ai eut un mal fou à marcher en talons haut le lendemain matin. Mais c'est décidé, tous les mardis j'irais agiter mon boule dans l'eau et ce, quoi qu'il arrive!!

J'vous laisse, y'a Midas qui s'est mis à la varappe et je le sens plutôt mal...


PS : Vous l'aurez (peut être) remarqué, ça y est,  j'ai enfin ajouté un widget Formsping ; si vous avez des questions, n'hésitez pas











Repost 0
Published by Anonyme - dans Remuage de corps
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 08:00



Parlons sport! Euh, non, que dis-je? Parlons activités physiques... Parce que le sport, ça n'a jamais été mon truc à moi. Au collège, j'avais toujours une excuse pour me faire dispenser : une entorse, un torticolis (auquel cas s'était vrai) (j'avais de gros problème de dos), règles douloureuses, migraine, etc. Les profs étaient plus ou moins indulgents mais mes notes d'EPS (c'est comme ça que ça s'appelle) étaient catastrophiques

A vrai dire, les seuls sports qui me convenaient (et me convienne toujours) sont l'équitation et la nage. Je dis "nage" et pas "natation" car je n'ai jamais suivie un cours, ni fait de la compet'. J'ai toujours envisagé la nage comme un moyen de me détendre plus que comme un sport. D'autant plus que mes parents ont une piscine (non chauffée) dans laquelle je pouvais passer des heures. Mais ces dernières années, le climat s'est quelque peu déréglé et les étés bourguignons ne permettaient pas à l'eau de la piscine d'être assez chaude pour mon petit corps frileux

D'un autre côté il y a l'équitation ; Aaah, le chwal! J'en fais depuis l'âge de 6 ans, j'ai passé 5 galops avant de réaliser que la compet' c'était pas mon truc et que les galops, je n'en avais pas besoin. Ce que j'aime dans cette activité, c'est apprendre à connaitre l'animal que je monte, éprouver des sensations particulières qui y sont liés et bien sur, progresser. Ce n'est pas parce que je ne veux pas faire de compet' que je ne veux pas progresser. Dans l'équitation, plus on progresse, plus on partage avec l'animal et plus on prend son pied! Et moi, je veux être meilleur pour partager d'avantage avec le chwal, pouvoir le monter tout en le respectant et en me faisant plaisir. Ce que je préfère par dessus tout, ce sont les longues promenades, dans de beaux paysages, avec un cheval complice. J'en ai vécut des bons moments!! et j'ai connue des chevaux merveilleux!

quel classe!!!.jpg
Vielle photo de moi sur un Chwal

Malheureusement, quand j'ai quitté le foyer familiale il y a 3 ans, les choses se sont compliquées puisque j'allais vivre "en ville", sans permis de conduire. Si je voulais monter, il fallais que je m'organise avec ma mère pour qu'elle vienne me chercher, m'emmene à mon cour et me ramène chez moi... plutôt galère mais ça a fonctionné... durant quelques temps.

Aujourd'hui à Paris, je n'y pense même plus... déjà les prix! Rien à voir avec ce que j'avais connu et je ne suis pas prête à vider la moitié de mon compte en banque pour me payer une licence et un abonnement. Qui plus est, j'ai le pressentiment que ces cours ne sont pas fait pour moi, un peu trop académiques peut être, alors que moi je suis plutôt branchée "équitation cool", dans le respect du cheval (avant tout). Enfin, dernier hic, les centres équestres de Paris, il faut s'y rendre, ce qui implique tout un après midi, pour 1h de monte. Et ça, je ne peux pas me le permettre... C'est donc bien dommage et je cherche (en vain) une solution afin de pouvoir pratiquer un peu cette activité que j'aime tant! D'ailleurs, je rêve régulièrement de chevaux... La nuit dernière j'en achetais un et l'avantage, c'est que quand j'avait finie de m'en occuper, le chwal retrécissait et se rangait dans la poche!!

duc eclipse.jpg
Mes deux plus belles rencontres équestres

En matière de piscine, les choses sont plus simples, les prix carrément plus abordables et pour m'y rendre j'en ai pour 10mn de marche! Comme j'ai envie de me bouger un peu le gras du boule, je me suis dit que la nage serait une option tout adaptée à mon mode de vie. J'adore nager, je me débrouille plutôt bien, donc normalement il n'y aura pas de soucie. Enfin, juste deux appréhensions : D'un, j'ai la peau très fragile, et il suffit que les produits d'entretien de l'eau soient un peu violents pour que je fasse une réaction très moche, avec des plaques rouges qui grattouillent! De deux, je suis très (très très) frileuse, ce qui me pousse à prier pour que l'eau de la piscine soit à une température qui me convienne.Le but premier de cette démarche aquatique est d'y être assidue, et de m'y rendre au moins 40mn par semaine (je me fixe des buts faciles à atteindre ; ça m'encourage), voir plus si j'y trouve mon compte!

phoques-brest-france-1083669562-1186888.jpg
Plouf...!

Réponse mardi après midi!











Repost 0
Published by Anonyme - dans Remuage de corps
commenter cet article

Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher