Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 07:00



 

Vendredi, 14h.

Ceci sera ma dernière note From Pornic. Même que si ça se trouve, je n'aurais pas l'occasion de la publier avant mon retour aux bercailles bourguignonnes. Tant pis, au moins se sera de l'authentique et du Live.

Parce qu'il faut quand même que je vous raconte mes dernières aventures bretonnes!

Hier, journée tranquille de prévue mais bien sur, rien ne se passe jamais comme prévue. Après un réveil matinal dû aux bêlements mélodieux des moutons du coin, on a commencé la journée par le marché locale : fruits de mer, légumes, salicornes ( des sortes de plantes qui poussent dans les marais salants et qui sont trop bonnes), babioles en tous genres et liqueurs variées. Le déjeuner dans notre petit appartement c'est portant vite transformé en cirque temporaire, puisque, après quelques verres de liqueur au gratte-cul, je me suis mise au domptage de crustacés. Alors avant tout, sachez qu'il ne sert à rien de dompter des bigorneau. Ces machins là ne comprennes rien. Ils bougent même pas une antenne et c'est pas drôle. Idem pour les palourdes. Par contre, quand je me suis attaquée au tourteau (baptisé Jean-Louis), ça a été aut'chose! Déjà il a remué ses papattes avant de se laissé câliner par moi-même. Quel brave bête. Même que quand je lui ai parler de la pluie et du beau temps, il a fait blop. Blop. Blop. Au bout d'un moment, j'ai cru qu'il allait mettre une chemise et faire « oh mon pognon », comme capitaine Krabs...

 

640x480krabs.jpg

Jean-Louis a même bien voulue prendre la fashion pose.

 

P8060006.JPG

Après lui avoir dit des mots doux, je l'ai plongé dans l'eau bouillant. Il a fait des bulles avec sa bouche et avec ses fesses. (???) (depuis quand les crabes pètent-ils?).

 

Après ce délicieux repas. (car un tourteau aimé est un tourteau à la chair tendre), je suis allé faire du shopping en ville, histoire de changer. Quelques produits de beauté et une trouspinette (liqueur locale) plus tard, PAF! Je me prend un ENORME averse sur le coin d'la gueule. Super. J'm'abrite dans un café où y'a le wi-fi gratuit. Un wi-fi gratuit certes, mais qui ne fonctionne pas. Du coup j'ai bue des kirs bretons (cidre + crème de cassis = un délice). Quand la pluie à cesser, j'ai appeler mon père afin qu'il vienne me chercher à la gare. Quand j'ai quitté le bar pour aller à la gare, il s'est remis à pleuvoir et je me suis pris la saucée de ma vie. Quand je me suis assise dans la voiture, ça a même fait splosh. En rentrant à l'appart', j'ai passé 1h à faire sécher mes fringues et mes converses au sèche cheveux. Ça a partiellement fonctionné.

 

Après cette brève interruption des programme, direction la cambrousse locale pour faire du poney. Petit coin super sympa, tenu par l'un des premier diplômé d'éthologie de France. 2H de cheval tranquilles, approche naturelle puisqu'éthologique, bons canassons et pas trop de la pluie! Je me suis fait plaisir une fois de plus. Seul inconvénient, y'a l'un des trois chevaux que j'ai monté qui a fait quelques ruades, ce qui n'est pas grave puisque moi, ça m'éclate. J4ai l'habitude, même que je tombe pas. Sauf que j'ai perdu l'habitude et que mon dos n'est plus très très musclé. Du coup, me suis explosée les lombaires. J'ai carrément trop mal. Je peux plus me baisser, me pencher, ramasser, porter et tirer. (Pas de corvée de valise pour Lilith!!). J'ai mis un patch qui me chauffe le bas du dos. C'est carrément agréable.

Pour finir ma semaine en beauté, le programme de l'après midi est basé sur le bien -être : pédicure et soin indiens/ayurvédiques/antistress et tutti quanti. Départ demain matin à l'aube : 10h de route avec les dos en miettes, ça promet...

 

PS : j'ai tout de même réussie à choper un coup de soleil. En Bretagne. Je suis un phénomène.

PPS : A propos du dindon, je l'ai baptisé Boris. Nous avons vécue une histoire très passionnelle...

P8030003 (2).JPG










Repost 0
Published by Anonyme - dans Zoologie
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 07:00



Les vacances, y'a rien de mieux! On se la joue piscine, glandouillage, bronzette et magazines, le tout sous un beau soleil et une petite bise marine fort agréable!

IMG_1906.JPG

Pour vous la faire bref, J'ai vue des dolmens, marché en bord de mer et prit pas mal d'apéritifs. Je me suis rendue dans une ville au doux nom de St Michel Chef-Chef (si si, j'vous jure!), le lieu même d'où viennent les galettes St Michel. Même que quand on est passé à côté, ça sentait bon le beurre fondu au sucre! Slurp!

A Pornic, y'a un beau château qui a appartenu à Gilles de Raie, le copain de Jeanne d'Arc qui a finie par devenir un vrai barbare cruel et sans pitié. Vous savez, celui qui kidnappait des p'tits z'enfants avant de les saigner à blanc... C'est dommage que la demeure soit privée et qu'on ne puisse pas visiter.
Hier soir, après avoir séduit des barmans je me suis vue offrir des verres de rhum « arrangé », autrement dans lesquels avaient macérés du piment, de la vanille, de l'ananas, de la fraise ou de la cannelle. C'était sacrément bon. Je crois que les gens du bar on eut peur quand il m'ont vue descendre 4 verres cul-sec à la suite. Sans flancher. Seul effet secondaire : j'ai eut le hoquet toute la nuit, que j'ai d'ailleurs passée à gratouiller des piqures de taons. Sales bêtes.

P8030006.JPG

Oui mes amis, ceci est un dindon soupçonné d'anthropophagie. Oui.

Quand au dindon, il veut toujours pas qu'on soit copains... Contrairement aux cochons!

P8040022.JPG

 











Repost 0
Published by Anonyme - dans Zoologie
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 07:00



Les chats c'est bien. C'est gentil. C'est doux. Ça ronronne et ça fait des câlins. Jusque là rien à jeter, surtout quand on est une pauvre étudiante célibataire (oh oui, plaignez moi).

Seulement voilà. Y'a des fois où les chats c'est moins bien....

 

IMG_1360.JPG
Oui, il a l'air mignon comme ça...

Par exemple, lors des étés de canicules comme en ce moment, où la nuit, ils viennent se glisser contre ton p'tit corps déjà tellement liquéfié par la chaleur que même le ventilo il sert plus à rien. Là, le chat, dans toute sa bienveillance, vient se coller à toi, à ta sueur et à ton asphyxie. Et il ronronne tout en diffusant autour de lui, dans ton lit donc (lit qui ressemble plus à un marécage qu'à un vrai lit), une chaleur torride emplie d'amour et de tendresse. Sur le papier, ça sonne bien. Mais en pratique c'est tout autre. Imaginez, 3h du mat', il fait 36° dans votre chambre où aucun brun d'air frais n'a la bonté de pénétrer. Vous suez tel un homard au bord de la casserole, vous étouffez et là, un gros truc de plein de poils rajoute une bonne dose de chaleur. Même si ça part d'un bon sentiment, on a tendance à se mettre à détester le matou. Alors on cherche à le bouger, à le pousser, à le décaler. Mais voilà, il est 3h du mat', on es groggy et sans force et le machin est aussi lourd qu'un poney ( oui je parle toujours de Midas). Résultat, le chat est ravi de passer une nuit à vos côtés, sous vos injures qu'il prend sans doute pour des gentillesses («  bouge ton c*l, Espèce de grosse barrique amorphe !! ».) Il est content, il pense que vous l'êtes aussi. Du coup, il recommence le lendemain pour vous prouver à quel point il vous aime.

 

S7301462.JPG

Mais regardez moi cet air machiavelique...

L'enfer est pavé de bonnes intentions....











Repost 0
Published by Anonyme - dans Zoologie
commenter cet article
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 07:00



En ce dimanche pluvieux et tristoune, quoi de mieux que de vous parler d'un sujet hautement philosophique : MES CHATS!

Midas, je Gros pépère en or, à un an et demi. Il est beau, il est gras et il est doux. Il aime le Gourmet Perle et dormir dans des positions almabiquées.

P4250011.JPG

c'est à se demander ce que ce mâle sans coucougnettes attend...

Souvent, Midas s'assoit et me regarde langoureusement en ronronnant, ce qui me fait dire : "c'est beau l'amour..." Quand Midas me grimpe dessus, ce n'est pas la peine d'essayer de le faire bouger son boule. trop lourd le poney chat.

 

Bastet a moins d'un an, elle aime les croquettes qui croquent et le lavabo.

 

P4250013.JPG

Un jour, faudra que j'allume le robinet, pour voir... (admirez mon dentifrice spécial régression)

Tous les matins, je me dois de prendre Bastet sous la couette pour la chouchouter sinon, elle boude. La nuit, elle mordille les orteilles et les digts qui dépassent de la couette ; elle doit avoir peur que j'attrape froid.  Quand je dors sur le bidoux, Bastet a la gentillesse de me faire un massage du dos et j'adore. Elle n'est pas bien grosse mais elle s'étale beaucoup. Elle miaule peu mais ronronne très fort. Quand elle ne se faufile pas dans les escaliers pour jouer les exploratrice du déhors, elle aux murs et attaque Midas. Parfois, elle pousse des glapissements en regardant par la fenêtre, avant de gober les mouchrons qui ont le malheur de passer par là. Bastet se collent dans mes pattes et après, elle m'accuse de lui marcher dessus...Si c'est pas de la mauvaise fois...

Quand Midas te Bastet pètent le feu (c'est à dire, dès que je me couche), ils font des courses de sprint dans l'appart, montent sur le fauteuil du bureau ( à roulettes) et font des tours de manège. Quand je lis, ils s'étalent sur mon bouquin. Et quand je dois partir bosser, il me narguent en faisant la sieste... les monstres!!

Malgré tout, ils me font rire, ils me récomforte quand je suis triste, ils me font des calins quand je me sens seule et je peut me ridiculiser sans avoir peur de leur jugements. Des fois, il m'arrive même de leur parler, ce qui prouve à quelle point je peux être lamentable (pire que Bridget Jones !).

S7301466bien.jpg

C'est pour tout ça que je les aime, même si des fois, ils sont un peu chiants fatiguants.

 











Repost 0
Published by Anonyme - dans Zoologie
commenter cet article

Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher