Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 09:21

 

Ayant lamentablement loupé l'exposition, YSL au Petit Palais cet été, je voulais absolument me rattraper en allant voir ce film-documentaire sur ce créateur : Yves Saint Laurent – Pierre Bergé, L’amour fou. La vie du mélancolique couturier nous y est présentée à travers le regard de celui qui l'a aimé pendant 50 ans, Pierre Bergé, mais aussi par les quelques témoignages des proches de ce couples passionnés. Images d'archives, vidéos comme photos, dans lesquelles on croise entres autres Warhol, Mitterrand, Miss monde Carla et j'en passe, nous font revivre la gloire de ce génie. Les images des lieux où YSL vécut, inédites et réalisées avant la vente de sa collection, sont d'une époustouflante beauté. De Paris à sa médina de Marrakech, en passant par la Normandie, tous ces espaces sont comme hantés de la présence du créateur.

yves-saint-laurent-pierre-berge_27.jpg[YSL et P. Bergé dans leur appartement, rue de Babylone]

Par ce film, Pierre Bergé nous ouvre le portes de leurs vies, mais aussi de son propre cœur. Sans mélancolie indigeste, mais plutôt avec une sagesse posée et un recul admirable, l'amoureux éternel partage ses souvenirs, ses réflexions, ainsi que son amour pour Yves et pour l'Art. En retraçant les années de passions et de tourments, Bergé raconte cette magnifique collection d’œuvres qu'il décrit, à l'instar des surréalistes, comme autant de rencontres, de coups de foudre surprenants. On a l'impression que ces deux là tombaient amoureux des œuvres comme ils sont tombés amoureux l'un de l'autre. Et quand l'un s'en va, Bergé se sent le devoir de se séparer du reste.

ysl_warhol.jpg

[YSL par Andy Warhol, 1972]

Tout est délicatement présenté, sans fioritures, sans pulsions mélodramatiques, sans pathétisme. La nostalgie est certes bien présente, mais elle est parfaitement digeste, légère comme l'ombre d'un fantôme. Ce film n'est pas qu'un catalogue d’œuvres, encore moins une biographie hyper convenue, c’est un beau mélange de souvenirs, de beauté, de créations et de découvertes. Les objets d'art, les peintures et les créations de YSL se marient sans la moindre rupture ; le beau domine, chargé de l'aura de l'amour.

 

Petite parenthèse d'ailleurs ; les défilés de mode avant les années 90, c'était quand même autre chose qu'aujourd'hui! Pleines de vie, les mannequins toutes différentes, toutes uniques et d'une beauté authentique, savourent l'instant, dansent et s'amusent sur le podium, toujours le sourire aux lèvres. A l'époque, elles n'avaient pas l’air de monter à l’échafaud...

6a01053694df79970b01157124cccd970c.jpg

[Les collections YSL au fil des ans]

Dire adieu à YSL pour Bergé, c'est aussi dire adieu à un monde rempli de beautés et de souffrances et s'est posément qu'il déclare qu’après la vente, sa collection connaitra une nouvelle vie. Lors de la vente d’ailleurs, les prix s'envolent et les spectateurs que nous sommes n'y comprennent plus rien, mais la mise en scène, le regard de Bergé et l'atmosphère de cette séquence reste gravée à jamais comme une adieu magistrale. Un adieu à celui qui révolutionna la garde robe féminine et qui a su « comprendre son époque » comme personne.

19243476.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100204_115506.jpg

[Le couple éternel]

Dans L'amour fou, le beau foisonne car nous ne parlons pas d'un simple styliste, mais d'un créateur d'élégance, d'un amoureux de la beauté, d'un prodige névrosé.


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilith - dans Grand Ecran
commenter cet article

commentaires

francoise 04/10/2010 10:51



Article très émouvant et bien écrit


'Une fidèle lectrice ;))



Lilith 05/10/2010 08:05



Merci :)



Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher