Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 10:36

 

Le retour, entre la Bretagne et Paris, ne fut pas une mince affaire mais c'est bien rondement que je l'ai mené. Enfin presque... parce que déjà, Maman flippait qu'il y ait de la circulation à l'entrée de Vannes, pour cause de la grande braderie annuelle. Et puis c'était le jour du marché à Muzillac. Du coup, elle m'a fait levé aux aurores (7h30) pour être sure que j'aurai mon train. Comme de prévisible, je m'étais couchée tard la veille, suite à une conversation avec l’adorable FILF de l’hôtel et comme de prévisible, j'avais bien la tête dans le potage au matin. Mon train était à 10h20 et généralement il faut quarante bonnes minutes pour nous rendre à Vannes depuis l’hôtel. Hôtel qu'on a quitté à 8h30... et bien sur, il n'y avait absolument pas de circulation. J'étais à la gare à 9h et ma mère m'y a lâchement abandonné pour aller s'acheter des robes au Comptoirs des cotonniers. Tant mieux pour elle, tant pis pour moi qui ai passé le temps sur avec dans Nietzsche.

tumblr_diamondoceans500.png

[Via DiamondOcean]


La première partie du voyage en train, j'étais jouasse parce que j'avais deux sièges pour moi, ce qui m'a permis de m'étendre et de roupiller. Malheureusement, après un arrêt à Rennes, une jeune madame s'est installée à mes côtés et du coup, j'avais plus autant de place pour jambes. C'est alors que j'ai décider de fredonner de toute la BO d'Anastasia. Trois fois (le voyage fut long). Je peux être très pénible comme fille.

Je vous passe les détails de l'extirpation de moi-même et de ma valise sur les quais de Montparnasse un vendredi d'aout, pour en venir au passage taxi. Beh ouai, je me voyais mal divaguer dans le métro avec tous mes sacs et ma gueule de bois! Manque de bol, le taxi & moi dedans avons croisé mon banquier... à qui j'ai promis de "faire des économies". Aussi ai-jei essayé de me cacher dans mon sac à main mais je crois qu'il a reconnu mes couettes.

Une fois rentrée dans mon chez moi pour déjeuner (parce j'avais faim en fait), je fus prise d'une pulsion ménagère ; j'ai décongelé le frigo, le truc que je déteste faire (même si j'ai un mini-frigo) vant d'enchainer avec quatre lessives et 1h30 à la Poste ( z'avait perdu mon gros paquet. Comme d'habitude).


 De fil en aiguilles, j'ai réussie à mettre fin à tous ces tourbillons logistiques pour enfin me poser devant mon ordinateur retrouvé.

 

Le truc c'est que j'ai un peu perdu mes bonnes habitudes et que , en sortant faire les courses, j'ai laissé mes clés DANS l'appart. La porte était fermée. J'étais de l'autre côté... Fort heureusement, j'ai la chance de vivre au premier étage et d'être un peu chatte baroudeuse dans l'âme. Je suis donc grimpée sur toit par le biais de la gouttière (que j'ai eut peur de voir craquer), j'ai fait du toboggan pieds nus sur un toit en tôles, j'ai hurler  au monde aux voisins que j'étais la plus forte et je suis rentrée chez moi en escaladant la rambarde de la fenêtre restée ouverte (non sans avoir dégagé du toit toutes les saloperies qui y prenaient racines).

Cet été, je m'épate.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilith - dans Turpitudes
commenter cet article

commentaires

Elodid Eol 09/08/2010 08:59



Et ben quel retour trépidant! C'es beau ça!


Bon retour dans ton chez toi!



Lilith 09/08/2010 12:43



Dans l'attente de nouvelles aventures, Merci!



Ethelred 08/08/2010 18:07



Ah les parents, toujours les mêmes!


Bon retour à la vi parisienne!



Lilith 09/08/2010 12:42



Merci :)



Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher