Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 09:00

[Tous les mercredis, avec Zette, MHF, CortisoneOrfeenix, Joufflette, Chabada et Papiluc nous parlons de nos premières fois. N'hésitez pas à participer sur vos blogs ou dans les commentaires... ]

 

Dans quelques jour, le PS ouvre les urnes avec sa primaire et c'est l'occasion pour nous d'évoquer nos premiers votes.

J'ai toujours tenu le droit de vote en haut-grade, non seulement parce que c'est un devoir de citoyen mais aussi parce que c'est un symbole démocratique fort, un symbole pour lequel on s'est battu et pour lequel certains meurent encore.

23786_Urne_de_vote.jpg

Déjà quand j'étais au collège, les élections des délégués de classe étaient des évènements qui me tenaient à cœur. Je ne me présentais pas car je n'avais ni le charisme, ni les couilles pour le faire. Et puis j'avais pas tellement d'amis (alors qu'on le sait, la politique c'est surtout qu'une question de réseautage!). Toutefois, j'accomplissais toujours mon devoir avec sérieux et enthousiasme ; je sélectionnais le camarade qui me semblait le plus apte à répondre aux attentes de la classe, celui qui ferait au mieux le lien avec le professeur.

Quand je suis entrée en 1ere au lycée, mes couilles avaient poussées et j'étais amie avec toute la classe. Tout le monde m'aimait (ou me le faisait croire). Du coup, les inséparables copines Ludi et Lilith se sont présentées aux élections de déléguées pour la seule classe littéraire du lycée. Et ça a marché mes cocos!

 Élues presque à l'unanimité, nous étions fières et engagées. Nos camarades nous avaient choisie pour accomplir une mission, ils nous faisait confiance pour les représenter et nous étions investies d'une grande responsabilité.

Je crois qu'on a été bonnes puisque l'année suivante en Terminale, la même classe nous a ré-élues. Et les profs étaient ravis de ce choix, ils savaient que ce rôle nous étaient destiné.

paris_hilton-vote.jpg

Après la réélection, confrontées à une telle popularité, Ludi, moi et nos chers militants avons sérieusement envisagé de créer notre propre partie : le PPPCA (le Parti Politique Pas Comme les Autres). Car face à une confiance si sincère de la part de nos électeurs, nous étions prêtes à aller de l'avant et à changer le monde.

Et puis finalement, le PPPCA à voté pour sa propre dissolution, avant même d'avoir été officialisé.

Parce que y'a pas que la politique qui peut changer le monde.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilith - dans souviens-toi
commenter cet article

commentaires

Zette 05/10/2011 23:57



OH j'iame le slogan et le parti, dommage qu'il soit mort avant d'avoir vécu :)



Lilith 06/10/2011 22:10



Le parti était trop disparate :/



Joufflette 05/10/2011 20:42



Moi si je voterai poru toi aux primaires, et aux présidentielles ! Même si tu te présentes pô ! C'est ça l'amouuuuuuuuuuur !



Lilith 06/10/2011 22:10



C'est trooop chouuuu!


Tu seras ma ministre dess grocalins!



orfeenix 05/10/2011 14:43


J' étais sûre que tu en avais! Bravo pour ton investissement, il n' y a pas que la politique qui peut changer le monde, il y a toi!


Lilith 06/10/2011 22:09



Pas moi : NOUS !



MHF 05/10/2011 12:45



J'ai également de très bons souvenirs de mes années "déléguée de classe", c'est intéressant dans les relations avec la classe et aussi avec les profs et c'est très formateur je trouve !


Une femme présidente, j'en rêve !



Lilith 06/10/2011 22:09



encore faut-il que la femme en question soit compétente hein! ;) (genre nous)



Jean-Michel 05/10/2011 10:50



Je suis comme Bruno Gaccio : je milite pour la reconnaissance du vote blanc.


Je suis d'accord avec toi lorsque tu dis qu'il n'y a pas que la politique pour "changer la vie", et ce d'autant que cela fait belle lurette que la politique s'est désintéressée de ce qui
préoccupe réellement les "citoyens" et passe son temps à manipuler l'opinion faisant le lit des extrêmes de tous bords ou à ne prendre que des postures électoralistes.


Quand je lis Hessel (Indignez-vous !) qui à 94 ans est à peu près le seul "politique" à dire des choses réellement intéressantes, cela en dit long sur le peu de courage des gens de ma génération
issus de 68.


Quant à faire un choix, cela serait bien qu'une femme prenne le pouvoir en France et cela ne me déplairait pas que cela soit Martine Aubry.



Lilith 06/10/2011 22:09



Je n'ai pas encore finaliser mon choix pour les Primaires de domanche, mais je suis d'accord avec toi et Gaccio pour le vote blanc.



Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher