Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 12:53

Le mois dernier, avant de me replonger pour la Nme fois dans American Psycho, j'ai découvert deux romans bien différents mais tout aussi passionnants : 

La vie sexuelle des super héros

la_vie_sexuelle.jpg

Moi qui ne suis pourtant pas branchée polars, j'ai été happé par l'histoire de ces super-héros à la retraite et poursuivis par une menace inconnue. Nous sommes à New-York dans les années 2000 et après les morts mystérieuses de Batman et de Robin, d'étranges lettres d'adieu anonymes arrivent chez Mister Fantastic et chez la troublante Mystique. Comme leurs anciens collègues aux super-pouvoirs, ils ont tenté de se recycler, l'un dans la science et l'enseignement, la seconde dans le show-bizz avec une émission télé mais leurs vie paraît fade. De plus, l'inspecteur Dennis de Villa s'inquiète pour eux et tente de les convaincre de se mettre sous protection policière. Quelle drôle d'idée alors que pendant des années, c'est eux qui s'assuraient de la sécurité des flics!

Avec ce roman, Marco Mancassola nous plonge dans l'intimité des héros issus des comics de notre enfance. On découvre leurs fantasmes certes, mais aussi leur vie d'après le succès, leurs soucies simples et humains, comme le travail et la santé. Entre l'intrigue policière se distingue une étonnante réflexion sur notre société de l'image, sur nos propres habitudes sexuelles et sur la paranoïa qui hante les grandes villes depuis septembre 2001...

d1bfa09c7cempty.jpg.jpg

« Tomber amoureux comme dans les années soixante-dix, lorsque, à New York, tout le monde sortait chaque nuit, pour danser, pour aimer, pour combattre, et que les super-héros arpentaient les rues, absorbant l'énergie inépuisable de la ville. Tomber amoureux comme dans les années quatre-vingt, quand chacun portait un masque cynique, un masque qu'on enfilait pour se rendre à une fête de carnaval, sans savoir que, plus tard, celui-ci serait impossible à retirer. Comme dans les années quatre-vingt-dix, quand le Net promettait le bonheur universel ou du moins la richesse universelle. »

 


C'est une chose étrange que le monde

J'ai toujours aimé Jean d'Ormesson en tant que personnage public. Je le trouve charmant et drôle ce vieux gentleman cultivé à la répartie aiguisée. Son écriture, je l'ai découverte il y a 18 mois sur les conseils de ma mère qui pour l'occasion me prêta l'un de ses romans : Une fête en larme, autobiographie romancée que j'avais vraiment aimé.

Avec C'est une chose étrange que le monde, Jean d'O laisse quelque peu de côté sa propre vie (même si il y revient toujours) et se plonge dans le passé du monde pour mieux en saisir sa signification. Vulgarisateur de grande qualité, l'auteur nous fait traverser les temps depuis le Big-bang jusqu'à aujourd'hui, en évoquant les principales inventions et découvertes humaines. Entre chaque petit chapitre s'insère la parole « du Vieux », autrement d'un dieu quel qu'il soit, qui répond à l'auteur et s'amuse de l'histoire des hommes.

2553179_Jean-d-Ormesson.jpgAvec une simplicité sans égale, Jean d'O nous fait (re)découvrir les théories antiques, les hypothèses scientifiques du 19° siècle, les idées de Galilée, ainsi que les lois de Newton et d'Einstein. Même les moins scientifiques d'entre nous (genre moi) se surprennent à comprendre et à apprécier la lecture de ses théories si clairement expliquées par l'auteur. Mais ce dernier ne se contente pas de retracer l'histoire, il l'interroge. Que nous dit la science sur le but de notre existence? Quelles leçons peut-on tirer des anciennes civilisations? Que nous apprennent les religions sur ce qui fait tourner le monde? Un puits sans fin d'interrogations parcoure l'esprit pointu de l'auteur qui parvient, avec poésie, à nous y faire réfléchir. Citant les grands auteurs et les textes prodigieux des temps anciens ( de l'Odysséeà Chateaubriand en passant par les études de l'indien Aryabhata), l'auteur nous transporte dans le temps, à travers les mots et les savoirs parfois obscurs, mais si bien racontés. Un roman que je vous conseille chaudement pour redécouvrir l'Histoire du monde et éclairer un peu plus nos consciences.

source--Flickr-oho017.jpg

  • « Ce qu'il y a de mieux dans ce monde, de plu beau, de plus excitant, ce sont les commencements. L'enfance et les matins ont la splendeur des choses neuves. L'existence est souvent terne. Naitre est toujours un bonheur. »
  • « Le rêve du Vieux - Leurs peintres, leurs sculpteurs, leurs écrivains, leurs philosophes m'imaginent souvent irrité, accablé, vindicatif, en colère. Je ne suis, bien sur, rien de tout cela. Si j'étais quelque chose d'humain, de trop humain, je serais plutôt enchanté de mon œuvre et léger comme ces anges que leurs ailes empêchent de tomber dans les abimes des pensées et des sentiments qui vous agitent, vous autres, les hommes, emportés par l'orgueil. »
  • « Ce monde inépuisable, il n'existe que deux voies pour tenter d'en rendre compte : l'art et la science. »
  • « La vie est le plus banal des miracles. Elle est si évidente qu'elle échappe à toute définition (…) elle est l'ensemble des forces qui résistent à la mort.»
  • « Ce livre est une sorte de Café du Commerce de la cosmologie et de l'histoire du monde. L'auteur a pris la posture du ravi de la crèche, de Garo, le benêt toujours émerveillé de La, Fontaine, du Candide de Voltaire : il es mû par l'étonnement et par l'admiration. Le spectacle du monde le surprend, l'enchante et le remplit d'une allégresse terrifiée » (c'est tout moi)
  • « Les bons livres sont ceux qui changent un peu leurs lecteurs (…) Je ne sais pas si ce livre est bon ni s'il aura changé, si peu que ce soit, ses lecteurs; il m'a changé moi. Il m'a guéri de mes souffrances et de mes égarement.. il m'a donne du bonheur, une espérance de confiance et la paix. Il m'a rendu l'espérance ». Et c'est là toute la force de ce roman ; le plaisir que jean d'O. a d'écrire suinte de chaque ligne et touche le lecteur au plus profond.

(le problème avec Jean d'O. C'est que 87% de ses phrases sont magiques et intéressantes. J'ai annoté tous le bouquin...)

  Et vous, vous lisez quoi?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

petite parisienne 17/08/2011 20:05



Je l'ai lu y'a longtemps celui là ! ;) Yeahhh le premier, j'ai lu une page et demi dans le métro cette nuit :p et le second, à investir ^^



Lilith 18/08/2011 12:26



Tu m'en diras des nouvelles



bertfromsang 05/08/2011 20:45



je viens de commander, via mon électronique libraire préféré, les titres suivants:


- papa part, maman ment, mémé meurt de fabienne yvert (attila)


- corps fut d'isabelle garron (flammarion)


- nouvelles pensées échevelées de stanislaw jerzy lec (noir sur blanc)


cours, petit facteur, la fièvre n'attend pas...


 


sinon, voici quelques écrits coruscants, pour passer un été étonnant, et un entêtant automne, voire un hiver vivifiant, ou un pénétrant printemps:


- le tutu de princesse sapho (tristram) 


- amer eldorado 2/001 de raymond federman (al dante/léo scheer)


- jérôme de jean-pierre martinet (finitude)


- ida ou le délire d'hélène bessette (laureli/léo scheer)


 


enfin, aujourd'hui même, j'ai relu le jour se lève ça vous apprendra de l'admirable jacques rigaut (éditions cents pages) : "je ne me trouve pas en dehors de l'ennui. l'ennui, c'est la
vérité, l'état pur." (p.47)


 


au plaisir !



Lilith 06/08/2011 13:28



Merci de tous ces chouettes connseils!



gaëlle 04/08/2011 16:09



Le premier a l'air tout simplement génial! et en bonne collectionneuse de comics qui se repectent (j'aime Batman), il faudra que je le trouve!


Récemment, je me suis replongée dans Harry Potter 5 et 7 (le 6ème n'étant alors pas à ma disposition), j'ai lu "La tête en friche" dont j'avais vu le film. Je te recommande le bouquin, il est
très bien écrit.


Là je lis "Je hais la campagne, ma femme adore", sans prétention, plutôt bien écrit.


Et je relis des romans de mon enfance (200-300 pages, un pavé pour moi à cette époque) : "Le prince d'ébène" et "Erwan le maudit" de Michel Honaker.


Oh, et je me suis refait des Patricia Cornwell, pour le policier...


Et en science-fiction je compte bien me remettre à "Chroniques Martiennes" de Bradbury, et enfin le finir!



Lilith 06/08/2011 13:27



Tu ne t'ennuies pas! J'aimerais bien avoir le temps de me replonger dans les 2 derniers H.Potter, mais comme je lis lentement, je manque de temps...


Sinon, je retiens les autres titres que je ne connais pas!



Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher