Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 10:55

  Sans être religieuse, mais ayant un profond respect pour toutes les religions, je me suis irrémédiablement sentie attirée par ce film dont tout le monde cause avec enthousiasme : Des hommes et des dieux.

L'histoire on la connaît, c'est celle de ces moines français dans leur monastère de Tibhirine en Algérie, qui vont se retrouver au cœur d'une affaire terroriste et de ses conséquences dramatiques. Rien de bien joyeux donc, à part ces hommes, humbles et généreux, le cœur débordant de foi et d'amour pour autrui.

des-hommes-et-des-dieux-de-xavier-beauvois-4554347hoaeb.jpg

J'ai toujours eu une affection particulière pour les moines. Déjà il y a eu frère Tuck dans Robin des Bois, qui m'a toujours fait tripper. Ensuite, j'ai découvert, enfin mes papilles ont découvert, l'illumination mystique avec le fromage des moines de Citeaux. Et des hommes qui sacrifient leur vie au fromage ( en fait à Dieu, mais c'est pareil non?), je trouve ça génial.

Plus tard, j'ai découvert que les moines non contents d'être des affineurs d'exception, étaient aussi des  artistes. Enluminures du Moyen Age et tableaux de la Renaissance en sont la preuve. Entre Fra Fillippo Lippi, Fra Bartolomeo et Fra Angelico, les moines Florentins n’auront, cessé de m'éblouir.

Enfin, il ne faut pas oublier que le petit François qui vécut à Assise, quand il ne mettait pas au point un nouvel ordre monastique, il parlait avec les oiseaux. Et ça c'est la classe.


Fra-Angelico-Annonciation-1440.jpg[ Fra Angelico, Annonciation, 1440]

 

Tout ça pour parler de ce film émouvant. J'ai pris connaissance de l’histoire (vraie) de ces moines il y a quelques mois seulement, à l'occasion de la présentation du film à Cannes. Ceci étant, le sujet m'a tout de suite parlé.

Comme je vous l'ai dit, je reste en dehors des religions, je les contemple tout en essayant de les comprendre. Mon but dans la vie, c'est de lire l'intégralité des textes sacrés de chaque religion monothéiste. Mais là n'est pas le sujet. D'autant qu'il me semble que Dieu et la religion ne sont pas les principaux topos du film. Celui-ci traite davantage d'hommes, de résistance, de dévotion (pas seulement à Dieu mais aussi de dévotion aux autres), de générosité, de courage et de tolérance. Aaaah, le voilà ce mot que j'aime, TO-LE-RANCE. Ce film est celui de la tolérance religieuse et humaine, une tolérance tellement bafouée qu'elle en est devenue rare et précieuse.

deshommesetdesdieux604.jpg

Au cours de ma (courte ) vie, j'ai souvent réfléchi à ces histoire de guerres de religions. Sans jamais rien y comprendre. Comment peut-on tuer au nom d'un Dieu, quel qu'il soit, alors qu'il est censé n'être qu'amour?

Il est difficile (pour moi en tout cas) de parler de ce film puissant et tendre à la fois. Je ne vais donc pas me forcer à vous faire une critique digne de ce nom. Sachez seulement que ce film est une bouffée d'émotions pures, un appel à la tolérance et au respect, une grosse claque qui te rappelle que toi, petit homme, tu te dois de rester humble. Et même si on connaît la fin (tragique) de l'histoire, on ne peut s’empêcher d'espérer avec ces hommes en robes, de partager leurs doutes et la peur qu'ils éprouvent pour ceux qui les entourent. Et puis les acteurs sont vraiment méga puissants.

J'en suis sortie en larmes.

488839_des-hommes-et-des-dieux.jpg

 

Pour ses dieux, l'homme a été capable du meilleur, du plusbeau, comme du pire, du plus horrible. A quand la trêve?

 

PS : Pour aller plus loin, je vous conseil le très bon avis de mon ami Eric, qui se trouve ici!

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilith - dans Grand Ecran
commenter cet article

commentaires

Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher