Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 08:00



Z'avez vu? Y'a le soleil qu'est revenu...! C'est'y pas génial ça? Les température négatives ont foutu le camps pour laisser place à une douceur des plus agréables. Les p'tits oiseaux commencent à gazouiller ici et là, au point de nous réveiller le dimanche matin avant les onze heures syndicales. Les fleurs s'épanouissent ici et là, apportant avec elles ce foutu pollen nous pourrit les bronches. Les petits z'animaux sortent de leurs tanières, farfouillent dans les poubelles et font des cacapabo sur les trottoirs.

Bref, c'est le début du printemps.

printemps.jpg
[La Pimavera-Botticelli-1477-78]

J'ai comme une folle envie d'envoyer mes vêtements en l'air et de courir nue dans les champs de fleurs. Le souci c'est qu'il n'y pas de champs de fleurs à Paris et que, quand on se ballade tout nu dans la nature, on risque de soumettre notre corps à l'attaque de milliers de bestioles désagréables. Alors je me contente de déboutonner mon manteau, de faire péter le décolleté, et j'en suis presque à reléguer mes collants en laine au profit de petits bas fins. Si c'est pas trop glam' ça?!

Nan, mais n'exagérons rien, parce que dans le printemps, c'est comme dans le cochon, tout n'est pas bon.

Prenez par exemple, les chats qui même stérilisés, sont comme fous avec l'arrivée du printemps. Ça miaule à droite à gauche, ça se faufile entre mes jambes dès que j'ouvre la porte d'entrée, ça monte dans les étagères et ça fait tout tomber, ça court dans tous les sens et ça force les fenêtres pour gambader sur les toits. Et quand ils adoptent ce comportement à 4 heures du matin, c'est chiant. C'est encombrant. C'est même doublement criminel...

Autre soucie en rapport avec le début du printemps, soucie totalement personnel, c'est qu'on ne sait jamais. De quoi? Beh on sait pas si ça va durer, pardi! Tous les matins, je flippe que le beau soleil ne pointe pas son nez, que les températures chutent brutalement et que la pluie, fourbe, nous tombe sur le coin de la gueule. Une véritable angoisse pour ma sensible personne... Non mais c'est vrai, si le printemps repartait, non seulement ça me casserait le moral, mais en plus j'suis sure de choper la crève. Du coup, le martin, j'me lève, je regarde discrètement par la fenêtre, et le soleil est là. Réjouie, je zieute ma penderie pour envisager la mini et l'abandon de la doudoune, avant de me raviser. Sait-on jamais, le soleil pourrait déguerpir d'ici la fin de la journée, le vent pourrait se remettre à souffler, etc. Aussi vais-je me vêtir en bonhomme Michelin pour le regretter toute la journée, parce que en vrai, le soleil il tient bon.

Mais cessons de parler de senior météo, et revenons en rapidement aux effets du printemps sur le comportement humain. Des effets qui plombent la célibataire attardée que je suis : les mamours qui sont dans l'air, ou dans l'herbe. En effet, vous avez remarqué, au printemps, tous les couples sont de sortie, comme si Cupidon avait sonné le clairon pour les obliger à venir nous narguer, nous les gens seuls. Et que je te bécote sur le "banc public, banc public", et que je te fais des mamours dans le métro, et que je t'appelle "mon lapin/chou/bichon/poulet/bébé" à travers les rues pour te faire découvrir cette jolie robe dans la vitrine, tellement jolie que tu t'en fous parce que t'es un mec et que tu as envi d'un BigMac (je caricature, mais avouez que ça sonne juste).

Arcimboldo-printemps.jpg
[Primavera-Arcimboldo- 1573 ]

Bref, moi le printemps ça me réjouit autant que ça me fout les boules... Mais de toute façon, j'ai tellement de boulot que je vais même pas voir filer la saison, alors ce que j'en dis...!











Partager cet article

Repost 0
Published by Anonyme - dans Turpitudes
commenter cet article

commentaires

Madame Musquin 20/03/2010 00:03

J'suis bien d'accord, vive le printemps ! Les zoziaux qui chante, toussa toussa =)

Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher