Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 07:00



Je commence tout juste à me remettre de ma journée au salon du livre, journée qui fut mouvementée, pleine d'émotions et d'émerveillements. Un grand spectacle que je vais essayer de vous relater de manière cohérente.

Alors déjà, il a fallut que je me lève tôt un samedi matin, fait exceptionnelle si il en est, afin d'être pile à l'ouverture du Salon. Après avoir dévoré gloutonnement mes Spécial K et prit mon matériel de vadrouilleuse littéraire, je file vers la porte de Versailles. Il y a du monde qui poirote à l'entrée mais comme j'ai déjà mon billet, l'attente n'est pas trop longue.

Une fois le temple pénétré, je me dirige à toute vitesse vers le pavillon des trente ans pour assister à une discussion publique avec Amélie Nothomb. Je ne vous l'ai pas encore avoué mais j'ai un (gros) faible pour les romans d'Amélie que j'aime d'amour, et que je rencontrais en vrai pour la première fois (sans compter le coup où je l'ai croisé dans le métro). Elle apparait sur scène, fraiche et dispos, accessible, drôle et charmante. Les anecdotes qui reviennent sont connues, les réponses les mêmes que d'ordinaire mais c'est toujours très plaisant de l'écouter parler.

P3260053.JPG

Après quoi, je fais un bref saut aux toilettes et file vers le stand Albin Michel pour la dédicace de Madame Nothomb. Malheureusement cette virée Pipi m'a fait perdre un temps fou et la file est immense. Après 2h d'attente et une interview de moi par le Grand journal de Canal + (J'ai répondu n'imp' aux questions du monsieur), j'arrive devant Madame. Je suis super émue, je bafouille un peu quand je lui déclare mon admiration, elle me remercie chaleureusement, dédicace le livre (Robert des noms Propres, mon préféré) et me sourit gracieusement. Bien sur que je n'ai pas réussie à lui déclarer tout ce que j'aurais aimer lui dire, bien sur que c'était trop court, mais c'était vraiment que du bonheur pour moi!

Mais le temps file, il est déjà 14h et j'ai faim. Je file chez Paul pour un sandwich à 5 euros (arrrg le prix, mais miam le tomates-mozza) et , mon déjeuner dans les mains, je parts à la recherche du stand de Radio France. Généralement le samedi, je déjeune en écoutant Co2 mon amour sur France inter, et ce bien samedi, j'ai déjeuné en assistant à Co2 mon amour. C'était cool!

Mais la journée n'est pas finie! Je repasse devant Albin Michel et y voit Bernard Werber, dont l'adore les premiers livres (moins ces dernières années), en pleine dédicace. Trop la flemme de refaire la queue, alors je me contente de l'approcher, clic-clac quelques photos et c'est repartie.

Dans le coin manga-BD, je trouve Diglee, j'achète son album A Renaud que je voulais et j'attends ma dédicace. Pas grand monde mais la demoiselle s'applique pour faire un beau dessin à chaque dédicace. J'ai eu droit à une pin up à la pose désaxée, à l'image mon esprit, que je trouve magnifique. Diglee, c'est vraiment une chouette fille, super accueillante et souriante, dont j'adore le style. Elle a trop la classe et de magnifiques cheveux!

P3270001.JPG

Puis, je me ballade vaguement, croise Edwy Plenel et Luc Besson entre autre, avant de m'en retourner au pavillon des Trente ans. Là, Oh joie! débat sur l'inspiration littéraire entre Joann Sfar, Véronique Ovaldé, Firouz Nadji-Ghazvini et Frédéric Beigbeder. Ce dernier, comme à son habitude, est en pleine forme et enchaine les réflexions passionnantes et les vannes. Il a d'ailleurs affirmé que "tous les gens qui écrivent sont des tarés", ce que je confirme, et que nous étions une foule de "gens qui viennent dans un salon pour malades mentaux". J'en conclue qu'on ne vaut pas mieux! ;) Quant Joann Sfar, j'ai adoré sa comparaison entre la masturbation et l'écriture, celle ci étant issue d'une "nécessite jouissive et maladive de se répandre". J'adore. En outre, le débat était super chouette, passionnant et drôle, avec plein de trucs intéressants dedans!

P3260077.JPG

J'ai tenté de capter Beigbeder à la fin du débat, il a été très sympa, dispos et tout, a signé quelques bouquins mais le temps lui manquait. Il était attendu à son stand de dédicace... Moi, je n'avais plus le courage, il était 17h15 et je n'avais pas fumé depuis 10h du matin (j'ai cru mourir)! Tant pis, je le verrai Mardi! Oui parce que c'est sur, mardi je passe la fin de la journée et la soirée là bas, y'a juste pas moyen de faire autrement!

Finalement, j'étais chez moi à 18h, claquée et en grand manque de nicotine, mais ravie, enchantée, réjouie et emballée par cette épatante journée!!











Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eol 01/04/2010 00:03

C'est vraiment super, on s'y croirait presque grâce ton récit très clair. J'apprécie aussi bcp A. Nothomb mais je n'ai pas lu Le robert des noms propres, un de plus à acheter!

lilith 01/04/2010 00:03

@ Eric : Mais de rien, j'aime partager les jolies choses!

@ Artgoutlong : Héhé, voilà pour j'ai quitté la province (entre autre) !

@ Jade : Oui, il parait que ce n'était pas terrible l'année dernière. Je n'ai pas de quoi comparer, mais en tout cas, j'ai aimé le cru de cette année!

Jade 31/03/2010 00:03

je vois que tu es aussi névrosée du manque de cigarettes que moi hihi sérieusement, au bout de 2h de cours j'ai déjà envie de m'enfuir m'en griller une en hurlant!
concernant le salon du livre, je n'ai pas pu y aller cette année mais le cru 2009 m'avait plutôt déçue à vrai dire :(

artgoutlong 31/03/2010 00:03

Ca donne le regret de ne pas vivre sur Paris pour ce genre de choses

Eric 29/03/2010 00:03

J'adore ce post, pour tout ce qu'il évoque et qui me parle tant : livres, rencontres, dédicaces, BD, France Inter etc... Merci miss Lilith

Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher