Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 07:00



Si il y a bien un truc que j'aime chez moi, enfin sur mon corps, ce sont mes pattes. Sans vouloir me la péter, j'ai des jambes à faire pâlir Adriana , ou pas loin ; Divinement longue et fines, parfaitement gainées dans des collants et le pieds subtilement souligné par un talon haut, mes jambes sont un don de Dieubouddhallah. A ce niveau là, je fus bien gâté. Parce que c'est pas le tout d'être grande si on a pas les pattes de princesse qui vont avec.

pressotherapie_femme_jambe.jpg

Du coup, à moi les shorts, les minis jupes, les cuissardes et les escarpins ; j'en abuse et m'en amuse. Je dégaine ma guibole et me voilà reine de la rue, de la nuit, de la cuisine ou du Franprix. L'avantage c'est que tout le monde me regarde, m'admire et/ou me jalouse. Il y a quelque jours, deux minettes ont poussé des "waaa les jambes" extatiques alors que j'essayais des chaussures en boutique. Mes pattes sont ma plus belle parure, si j'osais je les porterai autour du cou (faudrait que j'envisage de m'assouplir). Mes pattes c'est ma victoire sur l'Homme, celui qui se dandine autour de moi et que j'écrase, que je dépasse à coup d'enjambées royales. La victoire de la femme forte et indépendante qui terrasse les regards en arpentant le pavé de son pas leste et obstiné.

Ça c'est pour le principe.

Mais les grandes jambes, ce sont aussi des inconvénients. Pas mal d'inconvénients. Prenez ce "pas leste", c'est chouette, j'aime. Mais quand on a des pattes immenses, on a du mal à apercevoir ce qu'il y a au bout... et paf que je te butte dans le trottoir, le pavé, la bouche d'égout ou le yorkshire de la voisine. Adieu femme fière et conquérante.

De même, pour parvenir à mon mètre soixante dix sept, il a fallut que je grandisse vite. Trop vite. Une vitesse qui m'a bousillé le dos, dos qui aujourd'hui se tord dans tous les sens que permet une scoliose et une cyphose associées à une maladresse édifiante. D'autant que j'ai une jambe qui a poussé plus que l'autre, ce qui n'arrange pas les choses je dois bien l'avouer.

7d887102318jambes.jpg

Autre souci de taille, c'est le cas de le dire, c'est que ces belles gambettes, il faut bien les caser quelque part quand on s'assoit. A force de tortillonages alambiqués, on arrive à se débrouiller pour trouver sa position, celle ci étant souvent contraire à toute les lois de la physique. Et dans ces grandes jambes cloisonnée dans une flexion parallélépipédique, le sang circule très mal, il ne va pas jusqu'au bout du pied et s'arrête en chemin (le flemmard). Résulta, sitôt levée c'est la crampe ou l'anéantissement total de toutes sensations dans la dite jambes. J'en ai pour 5 minutes de paralysie unilatérale. Si il me prend de me lever sans avoir auparavant vérifier le bons fonctionnent des gambette, je risque à peu près ça : Lilith se lève – Lilith tient un quart de seconde debout - Lilith s'étale lamentablement.

Je crache sur toute les lois de la physique vous dis-je.

Pour en finir avec ces histoires de patte dans la plat, ce qui ne veut absolument rien dire j'en conviens, parlons fringues. Parce que pour moi, comme pour beaucoup, les vêtements, la mode et tout ça, c'est bonheur, joie et atomiseur. Malheureusement pour moi, la plupart des pantalons me tombent à la cheville. Si je prend la taille au dessus, je flotte dedans tellement qu'on pourrait facilement y rajouter une autre moi (j'ai aussi ce truc là, de pas être trop épaisse). Cruel dilemme. De même pour les jupes, quand celles ci sont censées être classes et tout, sur moi elles se la jouent ras-la-founette, me faisant ainsi passer pour la femme de petite vertu que je ne suis pas, ou presque.

wh01411172066456.jpg

Outre ma débordante incapacité à m'exprimer correctement en ce splendide lendemain de descentes alcoolisées, je m'en remets à vous. Pourquoi faire? J'en sais rien mais je m'en remets à vous quand même.

Ceci dit, moi je les aime mes jambes, et je n'ai que faire de savoir que ce billet est d'une profonde incohérence.

 











Partager cet article

Repost 0
Published by Anonyme - dans Turpitudes
commenter cet article

commentaires

Marion F 25/06/2010 00:02

jalousie intense

lilith 29/04/2010 00:02

@ Monsieur Poireau : Pas pour énerver, juste pour parler de moi à ma juste valeur !

@ le visage je me le garde! Les gambettes vont et viennent!

@ Ma cocotte en sucre, sache que ce qui est petit est mignon (ça marche pour tout, sauf pour un méchant bonhomme) !

@ Eric : oui j'y perds du temps (et de l'argent). Je ne parle plus épilation depuis que Midas en a fait sa passion !

Eric 25/04/2010 00:02

Revanche de l'Homme sur qui tu proclames ta victoire : quid de l'épilation, dont tu n'en parles pas ? J'imagine le temps fou que tu dois y passer ! Eh eh eh :-)

madeleine 25/04/2010 00:02

C'est marrant, j'ai le exactement le problème inverse... Surtout pour les pantalons que je dois toujours couper de 15 cm et les mini jupes taille 12 ans qui m'arrivent aux genoux (oui, les gamines de 12 ans aujourd'hui sont des géantes apparemment)

artgoutlong 24/04/2010 00:02

On commence à voir un peu le visage sur l'encadré facebook...héhé (à défaut des gambettes)

177 cms ! Mince..je suis petit (mais sans scoliose ! hinhin)

Monsieur Poireau 24/04/2010 00:02

C'est un article pour énerver les copines ET les garçons ? :-))

[Arg, j'aurais apprécié de vraies photos perso ! :-)) ].

Retrouvez-moi partout

Suivez-moi sur Hellocoton

Instagram

2011-11-21-16-02-301 

Rechercher